19/02/2005

Les soirées.

Les soirées deviennent quasi inexistantes du fait des conséquences de la " bobonisation ".

  • Bobonne est vite fatiguée et n’aime pas rentrer tard et surtout aller dormir tard : cela perturbe son cycle de sommeil, et quand Bobonne est perturbée, Bobonne est … chiante ! (enfin, encore plus que d’habitude).
  • Bobonne n’aime pas tes amis (d’ailleurs tes amis ‘tolèrent’ Bobonne parce qu’ils t’aiment bien sinon ils ne lui parleraient même pas ; en fait ils ne lui parlent pas, mais ils restent polis)
  • Bobonne ne te laissera jamais sortir seul. ART. 1 CDB : " Toujours avec ton Jules tu seras ".
  • Quand Bobonne estime qu’il est l’heure de rentrer, tu rentres avec elle (tu ne pourras pas ignorer plus de dix minutes ses coups de genoux sous la table sous peine d’un épanchement de synovie)
  • Bobonne ne conduit jamais la nuit parce qu’elle s’endort au volant. Donc pas question qu’elle fasse la BOBette, de toutes façon elle ne supporte pas que tu boives.

Donc forcément tes amis ne t’invitent plus vu que tu dois décliner la plupart de leurs invitations et lorsque par miracle tu est présent à une fête, tu pars le premier à 22h30, tut te sens obligé de moins trinquer parce que Bobonne t’a à l’œil, dès qu’une fille vient te parler, elle ne reste pas plus d’une ou deux minutes parce que le regard de Bobonne est insoutenable, et lorsqu’on te pose des questions, Bobonne se sent obligée de répondre à ta place.


17:41 Écrit par bobonnevictim | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Pfiouuu ! J'ai échappé de peu à la vraie bobonnisation, alors....parce que mon loulou à moi ne sait pas conduire, que ses potes sont à mourir de rire et qu'on s'amuse même à comploter les pires conneries comme des gamins, que je le laisse boire tout son saoul (qui a dit que c'était parce qu'il me foutrait la paix en ronflant gentiment dans la bagnole, hein ? qui a dit ça ? ;o) )...et que j'adooore sortir, ça change un peu des soirées pantoufles et plateau télé

Écrit par : Isabelle | 28/02/2005

Ben oui Je ne dis pas que ça ne me plait pas d'un peu rester bien cool à la maison de temps à autres ... mais de là à ne plus rien faire du tout, c'était l'overdose !

Écrit par : Bobonnevictim | 28/02/2005

Les commentaires sont fermés.